Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2013-03-29T09:19:28+01:00

Ecriture et relecture

Publié par Anna Lyra
Ecriture et relecture

Et voilà !

Après une semaine de travail, j'ai enfin terminé ma première phase de rédaction ! Je ne m'étais pas trop fourvoyée en prévoyant 30 000 mots à première vue... Je pensais même ne pas les atteindre. Mais je ne suis pas loin, avec 29132 mots.

Maintenant, je me lance dans la relecture ! Et il faut aussi que je me décide pour un titre, j'ai déjà quelques idées...

Je suis très heureuse de cette étape franchie, ça me motive pour la suite.

J'espère parvenir à voir ce projet abouti ; pour la première fois, j'écris ce que j'ai envie d'écrire, sans contrat à honorer et sans format à respecter. C'est une telle sensation de liberté, et un certain épanouissement aussi... Ce premier roman sentimental sera réellement issu de mon coeur. J'espère que si quelqu'un le lit (je ne me suis pas encore décidée sur les suites à donner à ce texte) il (ou elle, plus vraisemblablement!) y trouvera du plaisir ainsi qu'un moment d'évasion.

Voir les commentaires

commentaires

Romane 03/07/2013 13:20

C'est toujours délicat lorsque vous relisez ce que vous avez écrit. Quand je le fais, je remarque des fautes de frappes car je tape vite et parfois je remanie les phrases afin qu'elles correspondent à mes exigences. Une fois fait, j'arrive à en être satisfaite. Maintenant je le relis petit à petit. C'est plus facile.

Anna Lyra 12/08/2013 19:19

Comme tu dis, le pouvoir libérateur de l'écriture est incroyable. Je ne m'en rendais pas vraiment compte avant de commencer à écrire du roman sentimental, mais aujourd'hui je ressens la force bénéfique de l'écriture libre - sans contraintes, sans ligne préconçue à suivre. Merci beaucoup à toi de ta présence sur le blog, c'est très agréable de partager ses expériences.

romane 12/08/2013 18:50

Toi aussi! J'aimerais. Maintenant, c'est au bon vouloir des maisons d'édition. Depuis, j'ai écrit un autre volume de nouvelles après celui-ci dont je dois terminé la dernière histoire pour clore et en ce moment, j'ai débuté un roman érotique, ne m'en croyant pas capable justement auparavant. Le sujet dont j'au eu idée m'a tellement séduite que je me suis étonné moi-même. L'écriture est salutaire, libératrice, épanouissant, bénéfique. Ce blog est vraiment bien pour partager ce sentiment qui doit traverser tous ceux qui écrivent, non?Merci d'y avoir pensé.

Anna Lyra 12/08/2013 15:56

C'est une bonne chose, tout cela! J'espère que tu parviendras à les publier, c'est une si belle récompense.

romane 12/08/2013 15:18

Peut-être que notre esprit change lorsqu'on travaille dessus pendant longtemps et on le voit différemment. J'ai commencé à écrire des nouvelles érotiques en avril 2008. Je n'avais pas idée de le présenter à des maisons d'éditions mais suite à l'intervention de ma meilleure amie, je me suis dit, pourquoi pas. J'ai renvoyé le manuscrit ce mois-ci, démarchant depuis trois ans, sans succès. Lorsque j'ai tout relu, cela ne correspondait plus à mes exigences et l'ai remanié à nouveau. Maintenant, j'en suis satisfaite.

Anna Lyra 12/08/2013 12:03

C'est vrai, c'est mieux de le faire petit à petit. C'est ce que je commence à faire, moi aussi. Chaque jour je relis ce que j'ai écris la veille, je vois si ça colle... Mais c'est difficile de parvenir à être vraiment satisfaite! Je pense que je devrais être moins exigeante, sinon je ne le terminerai jamais! ^^

Stacy 30/03/2013 12:15

Coucou ! :)
Ah alors comme ça... toi aussi tu écris ! Depuis très, très longtemps... Et tu t'es fait publier à 17 ans en plus ! (Oh... comme moi :D M'enfin, toute mini maison d'édition pour moi, mais j'avais quand même envie de me vanter!)
Alors à ce que j'ai compris, tu t'es découvert une passion pour la littérature sentimentale dans un train... Je suis entièrement d'accord avec toi. Il est vrai que ce ne sont pas des oeuvres engagées ou philosophiques, qui tentent de nous enseigner quelque chose sur la vie (Parce que... Je suis pas certaine que les vicomtes soient sexy et torturé comme le tien a l'air de l'être, de nos jours...) Mais elles nous permettent de nous évader, et ça fait du bien... Car comme tu le dis si bien, de nos jours, on a réellement l'impression que notre destin est déjà tout tracé, et que rien de sensationnel ne se passera jamais dans nos vies... (A moins d'épouser un prince de je-ne-sais-où, un maffieux ou un révolutionnaire du Tiers-monde... Mais bon, trop risqué et trop difficile) Brref! J'arrête de me plaindre !
Ton roman me donnerait bien envie... Mais j'avoue avoi un peu peur qu'il soit dans le style des romans de Jane Austen ou des Hauts de Hurlevent. Je n'aime pas beaucoup ce style littéraire parce que pour moi, c'est trop... long. Et les héroïnes sont trop prudes. Et les gars trop fades. M'enfin ! Comme tu n'es pas de la même époque de ces auteurs, je pense ne pas trop avoir de soucis à me faire !
Je me demande bien quels secrets cache ton personnage masculin...
Amicalement.
PS: Désolée pour les fautes... Je suis vraiment, vraiment, mais alors vraiment épuisée !

Anna Lyra 31/03/2013 11:27

Merci pour ton message, qui me fait bien plaisir ; c'est agréable de se trouver des points communs! (Moi aussi, c'était une toute petite maison d'édition à mes 17 ans...).
Je comprends quelles sont tes craintes par rapport aux bons vieux romans sentimentaux, mais j'essaie justement de donner un bon rythme au récit, et une bonne consistance aux personnages... Je dis "j'essaie", j'espère y parvenir... En tous cas les romans sentimentaux d'aujourd'hui n'ont plus rien à voir avec les anciens en termes de modernité d'écriture - il y a plein de nouveautés qui sortent chaque mois - et on peut désormais avoir des héroïnes modernes !
Merci merci de ton passage par ici !
A bientôt sur la blogosphère ;)
Bises

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog