Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

2014-09-23T10:11:23+02:00

Concours d'écriture : relecture et motivation

Publié par Anna Lyra
Concours d'écriture : relecture et motivation

Eprouvez-vous, comme moi, des difficultés de motivation lorsqu'il s'agit de relire vos textes ?

C'est toujours un peu difficile de me motiver pour la toute dernière relecture, celle qui traque les dernières fautes d'orthographe et erreurs d'inattention... J'ai l'impression d'avoir terminé, donc c'est comme si mon cerveau refusait de se remettre au travail ! ^_^

Cette fois, pour le roman-défi de septembre, c'est encore plus problématique que d'habitude. Sans doute à cause de cette date buttoir qui se rapproche, ce délai imparti qui apporte un peu stress et exige un rythme régulier ?

La relecture avance tout de même, mais très lentement.

Je n'ai pas encore trouvé de recette miracle, mais je suis toute ouïe si vous avez des suggestions à faire ! Partageons nos expériences, voulez-vous ?

De mon côté, tout ce que je peux dire c'est qu'il faut me redonner de l'entrain pour que je retrouve l'envie de travailler, et que ce travail soit donc intense et productif. Que ce soit en écoutant de la musique qui bouge, en me trouvant un but facile à atteindre, une nouvelle lecture à entamer après la séance de travail, etc. Cela ne fonctionne pas à tous les coups... Mais ça me motive, au moins temporairement.

Je pense que cette phase de motivation en berne est peut-être liée à celle des doutes, qui suit immanquablement la période d'écriture intensive.

Qu'en pensez-vous ?

Voir les commentaires

commentaires

Zahardonia 23/09/2014 19:14

Pour ma part, je déteste également me relire ! :/

Le seul moyen pour moi d'arriver à me relire, c'est de laisser "poser" le manuscrit et ce pour plusieurs raisons :
1) J'en ai marre de le voir
2) Je le connais sur le bout des doigts, du coup, je ne lis plus réellement et je ne vois pas les fautes.
3) Je finirais par lui trouver tellement de défauts que je n'aurais plus le courage de le continuer/garder.

Ma seule solution est donc de le ranger dans un tiroir pendant quelques jours (3 ou 4 jours, en général).

Anna 23/09/2014 20:18

Je fonctionne comme toi, Zaha, j'ai l'impression de le connaître par cœur et je n'ai plus envie de le lire... Et en plus, je doute de tout. Il me faut même plus de temps pour laisser reposer le texte, en général ! Je dirais dix jours, deux semaines. Mais cette fois, je n'ai pas tout ce temps devant moi ! ;) Je vois qu'on a tous nos petits tuyaux pour affronter la relecture. ^^

Aurore Aylin 23/09/2014 17:03

C'est vrai que c'est difficile de se plonger dans la partie corvée de l'écriture, surtout qu'en général je suis passée à autre chose à ce moment-là. Je laisse passer plusieurs semaines avant de m'y attaquer, sinon le texte est trop frais et les fautes m'échappent. Je fais aussi appel à une ou deux personnes, mes bêta lectrices, pour m'aider. Le mieux reste encore d'imprimer le document, même si ça fait beaucoup d'encre et de papier, car les fautes nous sautent mieux aux yeux que sur écran.

Anna 23/09/2014 17:14

C'est aussi mon cas : une fois le texte terminé, mon esprit passe à autre chose, et j'ai bien du mal à rester concentrée sur l'histoire passée... C'est vrai que le temps est généralement un bon remède contre la panne de la relecture, j'ai pu le vérifier encore en juin dernier ! Merci de ton message, et bonne écriture à toi. ^^

Amélie 23/09/2014 13:57

Je pense que tu as en partie raison. Pour ma part, comme pour Denise, la phase de relecture est plutôt un plaisir, même si je l'appréhende parfois car j'ai peur de déchanter face à la qualité "finale" de mon travail. Pour ne pas décrocher, j'essaie de faire une pause entre chaque chapitre, histoire de me vider un peu l'esprit, et aussi, souvent, je relis à voix haute, cela m'oblige à me concentrer et comme je fais aussi du théâtre, cela me fait un bon exercice. Enfin, quand vraiment je décroche après plusieurs relectures, je me dis qu'il est peut-être temps de dire stop et de passer à autre chose. Pas facile de considérer son travail comme achevé, mais il faut apprendre à se fixer des limites je suppose... Quoi qu'il en soit, bonne chance pour la dernière ligne droite! J'ai bien hâte de découvrir cette nouvelle!

Anna 23/09/2014 14:06

Merci de partager ton expérience ici ! ^^ Je procédais chapitre par chapitre aussi, par le passé, et cette fois je fais de grosses séances intensives de plusieurs chapitres. Tu as une très bonne méthode de travail, il me semble, bravo pour ta ténacité !

Denise D 23/09/2014 13:08

Ah ! oui, la période de décompression après un effort intellectuel évident, je connais (une sorte de dépression "post partum" des jeunes mamans…) Mais à l'inverse de ton cas, si je m'écoutais, je ne ferais que relire et modifier mon travail ! Pour moi, la relecture est un vrai plaisir, et j'ai du mal à écrire le mot "fin" en bas de la page. C'est grave, docteur ?

Anna 23/09/2014 13:12

Je ne pense pas que ce soit grave, vue que tu es tout simplement immunisée contre le mal dont je souffre ! ;) Tant pieux pour toi, c'est bien de pouvoir mener son projet à terme sans se fatiguer. Merci de ton avis !

Girl Gift Template by Ipietoon - Hébergé par Overblog